IFGM
AMIF
KINEMEZ

F.A.Q.

P: Comment influent-elles, les postures que j'utilise quotidiennement sur ma douleur de dos ?

R: Essentiellement, ces postures maintenues peuvent obliger à la musculature à faire des efforts excessifs, ou augmenter la charge qui supporte la colonne vertébrale. Avec le temps les vertèbres s'usent et lèsent les structures voisines, en provoquant une douleur. Le plus équilibré soit notre musculature et articulations, mineur sera le risque de souffrir une douleur de dos.
 

P: La méthode Mézières n’est-elle utile que pour des personnes blessées ?

R: Absolument pas.  Il y a un aspect préventif très important pour des personnes avec professions de risque comme c'est le cas de ceux qui travaillent beaucoup d'heures en position assise (secrétaires, informatiques …), en postures fixes pendant beaucoup d'heures (des employées, les modèles …) ou ceux qui réalisent des efforts physiques importants en mouvant des personnes ou des objets (des infirmières, des transporteurs …)
 
 
P: Pour améliorer ma douleur de dos : dois-je la renforcer ?
 

R: La faiblesse des "erecteurs raquidiennes » est une croyance populaire et même de certains professionnels sanitaires, mais elle ne présente pas aucune évidence scientifique. Il est peu raisonnable d’essayer de rattacher cette faiblesse à la difformité du corps. Les plus les muscles postérieurs de notre dos se renforcent, le plus nos vertèbres s'aplatissent. Notre concept est totalement différent : la rééducation doit être basée sur un travail de perception corporelle uni à un assouplissement global et à une liberté articulaire.  C'est-à-dire sur le rééquilibre neuro-muscle-articulaire comme le principe fondamental qui doit régner sur nos traitements.

 
 
P: Comment sais-je que la thérapie qu'on me fasse est basée sur la méthode Mézières?
 

R: Cette méthode est pratiquée d'une manière individuelle assisté par un kinésithérapeute spécialisé. La durée de la séance doit être de 45/ 60 minutes. Par conséquent elle est conçue  originellement comme une technique individuelle et non comme une gymnastique pour des groupes. Vous trouverez sur notre Web site, dans la section professionnel (AMIF) le listing de kinésithérapeutes qui ont réalisé une formation sur la base du concept Mézières.

 
P: Les méthodes globales sont de plus en plus de mode: pourquoi?
 

R: Certainement, les personnes nous avons chaque fois une plus grande culture globale. Nous savons que le changement climatique qui arrive dans les glaciers influera avec le temps sur notre pays. De la même façon nous comprenons qu'il existe une interconnexion dans tout notre corps. Les améliorations de notre conscience corporelle, de nos mouvements ou de notre respiration elles sont seulement possibles avec des méthodes globales. Pilates, Mézières, RPG, Feldenkrais ou l’anti-gymnastique sont quelques exemples qui illustrent la popularité de ces techniques.
 
 
P: Quelles différences existent-il entre la méthode Mézières et l'anti-gymnastique?
 

R: En plus de son action préventive, la méthode Mézières est considérée comme une thérapie d'élection sur les diverses lésions de l'appareil locomoteur, toujours dans une séance individuelle et sous une vision globale. Cette rééducation est réalisée par un kinésithérapeute spécialisé. L'anti-gymnastique est un travail avec un but préventif et sa pratique est réalisée dans des groupes. C'est une méthode très complémentaire à Mézières, qui synthétise d'une forme intelligente certains concepts d'eutonie (perception du ton musculaire) avec ceux-là de la méthode Mézières. Ce n'est pas une condition requise indispensable d’être kinésithérapeute pour réaliser la formation d'anti-gymnastique.
FacebookTwitterGoogle BookmarksLinkedin

Catellano
Català
Franais