IFGM
AMIF
KINEMEZ

Dysfonctionnement crâne-mandibulaire

Qu'est-ce le syndrome de dysfonctionnement mandibulaire ?

C'est la fonction douloureuse ou défectueuse des articulations mandibulaires.

Beaucoup de patients ne trouvent pas d'explication à cette douleur, ils ne sont pas diagnostiqués convenablement, et ils pensent que souffrir un mal de tête et une rigidité dans le cou, de temps en temps, c'est normal.  De plus ils souffrent l'incertitude de ne savoir pas la cause de ses troubles. Ils subissent des diagnostics erronés, des rendez-vous à une infinité de différents spécialistes et des traitements incorrects et incomplets.

Quand notre bouche, à cause des tensions maintenues, elle a des difficultés pour s’ouvrir et se fermer avec normalité, les muscles du cou subissent les conséquences.  Avec le temps, la tension devient chronique.  La colonne cervicale perd sa flexibilité et sa forme naturelle, en étant la première étape d'une future arthrose et, possiblement, des années de mal de dos.

La posture est un facteur essentiel dans ce type de lésions. Des connexions nerveuses et anatomiques expliquent que les déséquilibres posturales, ils altèrent le système mandibulaire et vice versa.  

Ce problème affecte à un pourcentage très élevé de personnes.  On a observé que, dans le 75% des cas avec un diagnostic confirmé, il existe une altération de la posture correcte du dos.  Ce déséquilibre affecte spécialement à la colonne cervicale.

Le traitement, en quoi consiste-t-il ?

Les douleurs cervicales et mal à la tête ils trouvent l'origine, beaucoup de fois, dans le dysfonctionnement de la mandibule et dans la mauvaise posture du dos.

Pour comprendre et pour résoudre ces problèmes, il faut  un point de vue global et individuel. Il faudra réaliser une analyse exhaustive de la mobilité et des tensions mandibulaires, ainsi que de la posture corporelle et des chaînes musculaires.  Le kinésithérapeute traitera la douleur articulaire et diminuera les tensions des muscles de la mandibule moyennant des exercices spécifiques et des techniques manuelles.  Par la suite, moyennant le rééquilibre des chaînes musculaires sur la base de la Méthode Mézières, il améliorera la position de la tête et du cou par rapport au dos et aux épaules.

La thérapie mandibulaire et posturale, elle permettra à la personne d'intégrer les changements dans son schéma corporel d'une manière progressive.

Parfois l'intervention de l'odontologiste spécialiste en Dysfonctionnement Mandibulaire sera nécessaire, il améliorera les contacts dentaires moyennant des férules adaptées, en stabilisant la position mandibulaire. Après avoir intégré les nouvelles sensations de sa bouche dans la dynamique globale, la personne prendra conscience d'une meilleure posture et de quelques mouvements plus libres.  En définitive, d'un bien-être général, d’une absence de douleur et d’une meilleure conscience de sa mandibule et de son corps.

Quand faut-il consulter le physiothérapeute ?

Les symptômes qui nous alertent d'un problème mandibulaire sont multiples et variés. S'ils se présentent pendant peu de jours, nous pouvons les considérer normaux. Le problème sera plus grand si plusieurs de ces symptômes continuent pendant des semaines ou même des mois. On conseille alors de visiter un professionnel qui peut faire le diagnostic correct et conseiller les traitements adéquats.

•    Posture de tête avancée ou timide
•    Douleur aux muscles du cou
•    Rigidité musculaire aux matins
•    Douleur à la base du crâne et au front
•    Douleur au sourcil et (ou) à la tempe
•    Douleur à la mandibule
•    Douleur aux dents et aux gencives
•    Usure des dents
•    Grincer des dents pendant la nuit
•    Difficulté pour ouvrir la bouche.
•    Sensation de blocage mandibulaire
•    Douleur et (ou) des bruits dans l'oreille
•    Ennuis ou sensation de vertige
•    Douleur ou des ennuis dans la gorge

 

LA PRÉVENTION

Qu'est-ce que nous pouvons faire pour aller mieux et pour prévenir le dysfonctionnement mandibulaire ?

Nous utilisons notre mandibule beaucoup de fois par jour pour respirer, manger, parler... De plus, les muscles mandibulaires font aussi partie du système postural, en se rattachant à la colonne cervicale et le crâne. Il est habituel que des tensions apparaissent par la surcharge qu'à long terme elles toucheront à toute la colonne vertébrale. Nous devons ajouter les déséquilibres globaux de la posture, les dérangements des positions des dents et du stress général à ces ennuis.

Éviter des habits mauvais

•    Se mordre les ongles, des crayons, etc. …
•    Mâcher du chewing-gum
•    Respirer par la bouche
•    Manger des aliments très durs
•    l'Excès de produits stimulants (des cafés, des cocas …)
•    l'Hyperactivité mentale et de travail
•    Manger et dormir toujours du même côté
•    Une mauvaise posture corporelle

Acquérir de bonnes coutumes

•    Position de repos de la langue : la pointe de la langue doit se "reposer" sur la partie antérieure du palais. Comme si nous allions prononcer le mot "non".
•    Dormir sur les deux côtés et sur le dos, 7-8 heures par jour
•    Réaliser de l’activité physique aérobique (marcher, courir, nager,  bicyclette ou un sport d'équipe) en plein air (préférablement au bord de la mer ou par une zone boisée) au moins 2 fois par semaine
•    Pratiquer des techniques simples de relâchement basées sur la prise de conscience corporelle, 10 minutes par jour
•    Chanter, rire, communiquer avec les autres …

Des exercices simples

•    S'étirer bien chaque matin…, les mains, les bras, les épaules, le cou, la nuque, la bouche, le visage, la langue, les mandibule …, prendre conscience de la respiration et de toutes les parties corporelles que nous avons mobilisé et stimulées.
•    Auto-massages : des massages doux circulaires avec les index et le doigt du milieu sur les joues, les tempes, le front et la nuque
•    Pressions maintenues (1 minute), avec les pouces sur la partie interne des sourcils (l’os frontal) et sur la base du crâne (l’os occipital).

Catellano
Català
Franais