IFGM
AMIF
KINEMEZ

Spondyloarthrose

Qu’est-ce ?

L'arthrose ou spondyloarthrose c'est la dégénérescence des structures osseuses articulaires formées par les disques intervertébraux et par les articulations postérieures. Cette dégénérescence du cartilage articulaire peut affecter à n'importe quel endroit de la colonne vertébrale, bien à un niveau cervical, dorsal ou lombaire.

Dans des stades les plus avancés, sur une radiographie, on peut observer l'apparition de calcifications des ligaments, un élargissement du corps vertébral ou encore la fusion des vertèbres, ce qui est connu comme ankylose.

Causes

Il y a des causes intrinsèques, propres de la personne, déterminées par des facteurs métaboliques, constitutionnels ou propres de l'âge. Cependant les causes extrinsèques ont d'habitude beaucoup d'importance dans l'apparition de l’arthrose cervicale ou lombaire. Par exemple, une posture inadéquate de la colonne (hyperlordose, hypercyphose, etc.), une surmenage excessive au travail ou même un désajustement dans l'alimentation, ils peuvent favoriser l'altération du cartilage articulaire.

Symptômes

En général nous devons considérer l'arthrose comme un processus de vieillissement naturel du corps, toujours qu’elle apparaît mise en rapport avec l'âge. Quand la dégénérescence est sévère ou quand elle apparaît à un âge précoce, elle ne fait pas déjà partie de l'évolution naturelle mais d'un déséquilibre qui peut provoquer une douleur à moyen ou long terme. En raison des particularités mécaniques de la région cervicale et lombaire, c’est là que la plupart des symptômes, et les plus graves, survivent généralement. Outre la douleur locale, il y a une limitation aux mouvements et une rigidité musculaire. Les gens avec de l’arthrose lombaire habituellement ils se plaignent plus au commencement du mouvement ; par exemple, après s'être sorti du lit ou du fauteuil ; et pas tellement quand ils marchent pendant un certain temps. Quand l'arthrose est cervicale, ils manifestent une douleur dans le cou qui irradie vers les muscles trapèzes, avec rigidité des muscles du cou et de mouvements limités, principalement en la rotation de la tête, même accompagnés par des craquements.

Diagnostic

En plus des informations que nous obtenons grâce à l'examen clinique, la radiographie est essentielle. Dans certains cas, lorsque les symptômes sont sévères, on peut ajouter un TAC.

Traitement

Habituellement, le traitement conservateur est généralement le premier choix. Il y a certaines normes utiles, comme : l'information adéquate de la part du professionnel sur votre lésion ; l’ergonomie adéquate au travail ; certain repos physique et psychique ; maigrir ; l’activité physique modérée com la marche ou la natation, en phase aiguë, la prescription de certains médicaments recommandés par votre médecin (anti-inflammatoires et analgésiques, par exemple) et, surtout, la kinésithérapie. Le traitement chirurgical est d'habitude le dernier recours et uniquement lorsque les symptômes sont graves et d'une progression rapide, en pratiquant une fusion des vertèbres par ostéosynthèse (l’application de clous et de plaques pour arthrodeser les vertèbres affectées)Il existe des publications sérieuses qui démontrent comme un bon programme de kinésithérapie il fait diminuer la symptomatologie et augmenter la fonctionnalité. En ce sens, la Méthode Mézières est spécialement indiquée, car elle vise à rééquilibrer les tensions des chaînes musculaires, à réharmoniser la posture et à soulager la douleur.   Par exemple, nous connaissons que lorsque les courbures vertébrales sont très accentuées ou très rectifiées, peuvent être des facteurs de risque de souffrir des pressions anormales sur des disques ou sur des articulaires postérieures.  L'alimentation joue aussi un rôle très important. Un excès de radicaux libres favorise la destruction des cellules en accélérant la dégénérescence.  Ou bien une alimentation très acidifiant entraîne les pertes de minéraux comme le calcium et le magnésium, fondamentales dans l’architecture de l’os.

Catellano
Català
Franais