IFGM
AMIF
KINEMEZ

Douleur chronique

Qu’est-ce que c’est ?

La douleur chronique ou le syndrome douloureux chronique (SDC), peut être définie comme l'ensemble de manifestations physiques, psychiques et du comportement, qui dure plus de trois mois, dans lesquels la personne sent un malaise continu, d'intensité variable et de localisation peu spécifique.  Elle peut se considérer comme une maladie en soi-même.

Causes

Le SDC peut apparaître secondaire à un traumatisme léger ou après une opération ou un traumatisme psychique. Des études réalisées sur l'étiologie de la douleur chronique établissent un lien avec un processus psychologique dénommé SOMATISATION, dans lequel les états émotionnels se manifestent comme des souffrances organiques et certains sont rattachés à des situations d'anxiété, de dépression ou de malaise émotionnel.

Symptômes

l'Association Internationale pour l'Étude de la Douleur (IASP) définit la douleur comme "une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à une lésion  réelle ou potentielle d'un tissu".  C’est une impression pénible expérimentée dans un organe et transmise au cerveau par les nerfs sensitifs. Ce symptôme peut avoir une cause ou étiologie interne ou externe. Mais on dit en général que la douleur est une sensation pour l'auto-préservation de l'individu.

Les douleurs chroniques les plus fréquentes sont ceux-là de tête et de dos. Mais cette pathologie peut être occasionnée par des entités telles que l'arthrite, la bursite, la tendinite et d'autres souffrances inflammatoires, la névropathie post-herpès zoster, la paralysie de Bell, la névropathie diabétique, le syndrome du tunnel carpien, les séquelles post-chirurgicales avec lésions nerveuses, etc.

Le SDC interfère à la vie de la personne et de la famille. Il perturbe le sommeil, la vie active, sociale, sexuelle, etc.  Ce qui entraîne que le patient présente des sentiments de désespérance et d'abandon. Le stress ou la dépression accompagnent souvent le SDC

Diagnostique

Il faut connaître les antécédents pathologiques, les causes primaires déclencheurs, profil bio-nutriotionnel, la durée et l'intensité des symptômes. Il n'existe aucune preuve complémentaire pour diagnostiquer cette maladie.

Traitement

Il doit se baser sur un point de vue intégral de la personne y compris des médicaments ou bien un traitement basé sur la  nutrition orthomoléculaire, des techniques de relâchement et de kinésithérapie.

À KineMez nous abordons cette indisposition au moyen d'une thérapie manuelle, des exercices d'assouplissement, d’un travail de la respiration et de la conscience corporelle, et surtout d’un point de vue d'optimisme dans chacune des interactions avec le patient.

Catellano
Català
Franais